The Hustler\'s rhymes

The Hustler\'s rhymes

IL PLEUT DES ANGES

Ma plume ferme s'ouvre sur

L'obscur éclat d'un long murmure

D'âmes amènes en proie à la peine

Serties de joyeux joyaux de reine.

 

Les iris gris gravent ce grave azur

Sur l'écorce écarlate des cœurs impurs,

Magnétisant ainsi d'horribles chaînes

Qui traînent l'homme vers ses visées vaines.

 

Nombre de créatures délicieuses

Ont conduit aux nuitées licencieuses ;

Les reins savoureusement enflammés

Fondant dans ces magmas incarnés.

 

Les anges noirs exaltent la beauté idéelle,

Celle qui s'évapore en voluptés mortelles ;

Et brûlent au bûcher de leurs ambitions

La probité, cruelle mondaine malédiction !

 



27/05/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres